Mad in Osaka

10 mai 2006

Insolite : - Gare JR Shin-Osaka, lundi, en allant a mon cours de Japonais. Je croise deux grands gars entourant un troisieme, plus petit, un peu crade, avec une longue barbe, et tous les trois marchant au meme rythme. Ils me passent devant. Je remarque que l'un des deux grands, avec un badge de la gare, tient derriere son dos une corde, qui va vers le t-shirt de celui du milieu. Ce dernier avait les mains ligotees et cachees sous son t-shirt pour plus de "discretion" certainement. - Sur le chemin que j'emprunte en velo de chez moi vers Umeda, j'avais remarque deja des detritus qui s'etaient amoncelles petit a petit. En passant hier, je remarque un clochard, assis pres des detritus, faisant chauffer sa soupe sur un feu de camp .... en pleine rue. Dur reveil : - Depuis quelques jours, il m'etait impossible de me lever tot. Tant bien que mal ce matin, je me reveil a neuf heures. Juste avant de partir, Kumi, une de mes collocatrices me voit en train de couper des photos d'identites avec les ciseaux de la cuisine. "Tu devrais pas couper ca avec les ciseaux de la cuisine", me dit-elle, "on les utilise pour couper de la nourriture ....". J'ai rien repondu sur le coup, presse et pas reveille. - Meme route que je fais tout les matins. J'allais traverser a un passage pieton, mais je laisse passer une moto qui tournait. Manque de chance pour lui, le conducteur ne regardait pas devant lui et est rentre dans l'arriere d'un taxi. Il a du bien se faire mal en retombant, tout le poid de la moto sur sa jambe gauche. - Arrivee devant le centre commercial Hep 5, j'attend Fabien. Comme son train avait explose, il est arrive en retard. Je m'assoie sur une des rembardes devant le batiment en attendant, et je vois que la fille a ma gauche me fixe. Je la fixe a mon tour, essayant de la trouver mignonne, mais je tourne la tete, peine perdue. Arrive une fille qu'elle attendait. Elle s'arrete a deux metres de sa copine, lui fait un geste de la main. Je leve alors la tete, et je vois qu'elle me fixait. Surpris de la grosseur de cette fille, etriquee dans son costume d'Office Lady, je n'ai pas pu reprimer une expression de surprise, et mes yeux devaient etre bien grand ecarquilles. Je rebaisse la tete, et je distingue ce cette derniere balei... euh, personne parle dans ma direction. J'ai juste le temps de baisser le son de ma musique pour percevoir le mot "yaro", ce qui signifie que ce qui avait precede dans sa phrase etait une insulte. J'ai mieux fais de rien repliquer, meme si elle serait restee bouche bee du fait que je parle Japonais, elle etait aussi grande que moi et deux fois plus large, j'aurai eu aucune chance de m'en sortir. Arrive une troisieme de leur copine. Toute aussi belle. Et ce trio de beautes s'en est alle. Journee de pluie, chaleur estivale, karahage (poulet pane) de midi pas bon, il pleut, je suis en velo et j'ai pas de parapluie .... J'aurai mieux fait de rester dans mon futon.

1 Comments:

  • Quelle journée de merde, l'appel du large t'interesse pas ? :/

    By Blogger Papyx, at 10:41 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home